Just another Réseau Blog Poliris site
22 juil

Le point sur les conditions d’achat pour un bien immobilier à Saint-Gilles-les-Bains !

baisse des taux de crdit sur tiquette orange

Comme vous le savez certainement, si un secteur de notre économie se porte bien en 2016, c’est celui de l’immobilier. Après des années difficiles, c’est l’embellie aussi bien dans l’ancien que dans le neuf ! Évidemment, la chute incroyable des taux y est pour quelque chose. Elle offre plus de pouvoir d’achat immobilier à toutes les catégories d’accédants et encourage les particuliers à investir pour préparer leur retraite. Mais l’immobilier bénéficie aussi de la volatilité des placements financiers, les Français privilégiant ainsi les « actifs réels », au premier rang desquels se trouve la pierre ! Vous voulez en savoir un peu plus sur les conditions d’achat en juin 2016 ? Tour d’horizon.

Une augmentation des demandes de prêt
Ce qu’il faut savoir, avant tout, c’est que ce mois-ci, les taux fixes ont franchi un pas de plus vers le bas. Voyez plutôt : 1,02% sur 10 ans, 1,36% sur 15 ans, 1,57% sur 20 ans et 1,71% sur 25 ans chez Cafpi. De fait, après un début d’année calme, les demandes de prêt ont augmenté depuis le mois d’avril. Cafpi connaît des records de montage de nouveaux dossiers, au point d’atteindre des volumes équivalents à ceux de l’année dernière.

La bonne nouvelle : comme l’argent ne coûte pas cher non plus aux banques, celles-ci sont plus généreuses et prêtent volontiers. Bref, elles financent à tour de bras. Tous les ménages solvables ont donc leur chance. Résultat, les primo-accédants font un retour en force (40% de la clientèle Cafpi en mai) sur le marché. Quant aux investisseurs, ils obtiennent de meilleurs rendements locatifs et bénéficient d’un véritable effet de levier. Le loyer de l’argent étant sensiblement inférieur à celui de la pierre. Et pour les jeunes en bonne santé, la négociation de l’assurance-emprunteur procure une réelle baisse du coût total du crédit.

Même taux les plus hauts obtenus par Cafpi pour des emprunteurs plus « risqués » (1,85% sur 20 ans, par exemple) sont inférieurs de 25 points de base (0,25%) en moyenne par rapport aux taux du marché.

C.V. / Bazikpress © Ainoa

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée