Just another Réseau Blog Poliris site
4 Sep

Posez-vous les bonnes questions avant d’acheter une maison en vente à Saint-Gilles-les-Bains !

Acheter un bien immobilier réclame un minimum de préparation et surtout d’analyser le marché avant de se lancer ! Vous avez un projet immobilier à Saint-Gilles-les-Bains ? Regardons les points essentiels sur lesquels vous devez vous pencher avant d’acheter.

La période est-elle favorable
Modifications de la fiscalité, nouvelles aides, fluctuations des prix et des taxes, nouvelles réglementations …, le secteur de l’immobilier évolue en permanence.

Quel montant puis-je emprunter
La règle généralement connue des emprunteurs est celle des « 33 % ». Le taux d’endettement change d’une banque à l’autre en fonction des dossiers, mais habituellement, le montant de l’emprunt ne doit pas dépasser le tiers des revenus nets de l’emprunteur. Il s’agit du pourcentage du total des charges de crédits (tous crédits confondus : consommation, révolving, immobilier) par rapport aux revenus nets des emprunteurs. Si les banques se sont montrées accommodantes par le passé, la règle est désormais strictement appliquée. Avant de signer un compromis de vente, évaluez votre capacité d’emprunt. Cela vous permettra d’orienter votre recherche de maison à Saint-Gilles-les-Bains dans la fourchette de prix correspondant à votre pouvoir d’achat.

Avez-vous assez d’apports personnels
Marqué par la crise, le premier semestre 2020 semble avoir été moins favorable à l’emprunt que le premier semestre de l’année précédente. En effet, le montant d’apport demandé pour les dossiers montés au cours du semestre a augmenté de 0,60%.

Dans l’idéal, constituez-vous un apport permettant de financer les frais de notaire, les frais de dossier et de garantie. En effet, de moins en moins de banques acceptent de financer les dossiers de prêt sans apport personnel. En règle générale, l’emprunteur doit apporter 10% du montant qu’il emprunte. Selon les établissements et les dossiers, ce taux varie, et certaines banques demandent que leur client dispose de 20 % d’apport au minimum. Il est recommandé de conserver une épargne de précaution pour faire face à des dépenses imprévues, mais fréquentes lors d’un achat immobilier (chauffage, travaux…) et de ne pas investir toutes ses disponibilités dans l’apport personnel.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée