Just another Réseau Blog Poliris site
4 Oct

Comment éviter un refus de prêt pour l’achat d’une maison en vente à Saint-Gilles-les-Bains ?

Vous souhaitez acheter une maison à Saint-Gilles-les-Bains ? Soyez vigilant, en immobilier, la tendance a été modifiée. Les banques, prudentes, par crainte d’une récession économique, respectent à la lettre les recommandations du Haut conseil de stabilité financière (taux d’endettement inférieur à 33 % et durée de prêt limitée à 25 ans). Elles privilégient donc les emprunteurs correspondant aux critères du HCSF, c’est-à-dire avec un endettement limité, de hauts revenus et plus de 10 % d’apport personnel.

Comme on peut s’en douter, cette nouvelle norme est un frein à l’octroi de crédit comme le montre la hausse des refus de prêt constatée cet été et la baisse de la part des investisseurs financés… Ainsi à fin août, la part des dossiers refusés en 2020 atteint 10,7 %, contre 9,8 % à fin juin et 6,6 % à fin mai. En 2019, ce chiffre était de 5,5 %.

Mais alors, quelles sont les conditions pour répondre aux demandes du HCSF et éviter un refus de prêt si vous voulez acheter une maison à Saint-Gilles-les-Bains ?
• Votre endettement ne doit pas dépasser le tiers de vos revenus.
• Vous ne devez pas demander un prêt d’une durée supérieure à 25 ans.
• Avec votre apport personnel, vous devez financer à minima les frais de notaire, les frais de garantie et tous les frais annexes liés au crédit immobilier.
• Vous devez avoir un contrat de travail en CDI ou des revenus stables.
• Suite au Covid19, l’employabilité est un critère examiné à la loupe par les banques : de fait, les emprunteurs travaillant dans des secteurs d’activité dits « sinistrés » sont plus difficiles (voire impossible) à financer.
• Il faut que le prix du bien soit en cohérence avec le marché local.
• Si vous disposez d’une épargne résiduelle à hauteur de 10% de la valeur du bien après l’achat, vous pourrez négocier une décote de taux.
• Une tenue de compte sans accro : les relevés de compte des 3 derniers mois sont inspectés et déterminants. Trop de crédits en cours ou des défauts de paiement sont rédhibitoires.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée