Just another Réseau Blog Poliris site
10 Juin

Vente d’appartement à Saint-Paul : les 3 points de vigilance dans le compromis de vente

En tant que propriétaire-vendeur d’un appartement à Saint-Paul, décrocher un compromis de vente à signer avec un acheteur est le début de la concrétisation de votre projet de vente immobilière. Mais de par sa portée en tant que document résumant les modalités de la vente, l’établir correctement et vous assurer que chaque terme vous convient offrent une forme de garantie à l’aboutissement de la transaction. Soyez notamment attentif aux trois éléments suivants.

Le dépôt de garantie à allouer à l’acheteur
La signature du compromis de vente d’un appartement à Saint-Paul s’accompagne obligatoirement d’un dépôt de garantie à allouer à l’acheteur, servant d’indemnité d’immobilisation du bien. Pour sécuriser votre projet, les professionnels conseillent d’arrêter son montant à 10% du prix de vente de l’appartement. Le but est d’engager sérieusement l’acheteur sur le plan financier en l’empêchant de se désister sans raison valable de la transaction. En effet, en l’annulant au-delà des 10 jours de transaction, et sans fournir de motif sérieux, l’acheteur se verra délesté de son dépôt de garantie.

Les conditions suspensives établies par l’acheteur
Chaque acheteur peut prétendre aux conditions suspensives de son choix, à indiquer dans le compromis de vente et servant de rempart à la réalisation ou non de la transaction. Celles-ci doivent être les plus détaillées possibles pour que vous, en tant que propriétaire-vendeur, puissiez constater de leur portée mais aussi des contraintes que chacune d’elles peut véhiculer dans l’aboutissement de la vente. Si besoin, faites appel à un professionnel qui pourra éclaircir chaque point et renforcer votre compréhension.

Les diagnostics immobiliers à fournir à l’acheteur
La réalisation des diagnostics techniques obligatoires fait partie de vos obligations légales en tant que propriétaire d’un appartement à mettre en vente sur le marché immobilier de Saint-Paul. Leurs résultats doivent être annexés au compromis de vente afin de mieux informer l’acheteur sur l’état du bien. Ils doivent donc être parfaitement fiables et à jour, en étant réalisés par un diagnostiqueur professionnel afin de ne pas compromettre la vente. En effet, des résultats erronés peuvent faire penser à une vente qui n’est pas sérieuse, pouvant ainsi amener au désistement de l’acheteur.

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée